Team-Gear-Second

Bienvenue, la renaissance du forum TGS
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 rp pour le fruit du demon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Darion



Nombre de messages : 18
Date d'inscription : 03/01/2008

MessageSujet: rp pour le fruit du demon   Dim 6 Jan - 17:17

Lundi 8 juillet


Aujourd'hui, j'ai mis la main sur un fruit du démon. Je ne connais ni son nom, ni les capacités qu'il donne, toujours est-il que certaines personnes seraient prêtes à payer cent millions de berrys pour obtenir cet objet maudit.

L'homme affecté à la vigie a repéré un navire dans la matinée aux alentours de neuf heures. J'ai pris sa longue vue et j'ai assommé ce bon à rien à l'aide de ma massue pour son mauvais entretien de cet instrument, vu que des traces de doigts étaient visibles. Je me suis alors aperçue que je n'arrivais pas à distinguer les couleurs de l'embarcation qui s'approchait par notre flanc bâbord. Je constatais néanmoins que le navire en approche ne devait pas être plus grand que le nôtre et je décidais qu'il ferait une proie très acceptable pour me défouler et me venger de l'affront de ce misérable au chapeau de paille
Mine de rien, je devais toujours faire attention à ne pas trop abîmer mes hommes lorsque j'estimais qu'ils méritaient une réprimande, il fallait bien que ces misérables soient encore en état de manœuvrer mon propre navire, le Miss Love Duck et je n'avais donc pas pu appaiser la fureur qui couvait en moi sur quelqu'un.

J'ordonnais à mon maître d'équipage de braquer à bâbord afin de rejoindre le plus rapidement possible notre future proie et, à mes matelots, d'hisser mes couleurs. Bientôt mon fier étendard flotta au gréé des vents et mon navire fendit les flots à la rencontre des inconscients qui avaient attiré notre attention.
Au bout de quelques minutes, je remarquais quelque chose de louche, le navire adverse aurait dû nous repérer et en toute logique, il devrait virer de bord afin de prendre la fuite seulement il maintenait son cap vers nous. Un autre élément me perturba, aucun drapeau ne flottait au vent et sa voile était blanche. Le doute s'empara de moi, et si, ce navire aux apparences innocentes appartenait à la marine ? Je me forçais à observer le pont à la recherche des hommes d'équipage. Je dus attendre encore quelques minutes avant de pouvoir distinguer ce qui m'intéressait ; les hommes d'équipage de notre future proie était habillé de blanc et tous portaient le symbole tant arbhoré..
De chasseur, nous étions passé à la position peu enviable de proie. Les marins adverses devaient, je le subodorais, parfaitement savoir à qui ils avaient affaire. Il était même possible que quelqu'un les ait renseigné sur notre présence dans les parages et qu'ils s'étaient mis à notre recherche.

Kobby, misérable, toi seul avait connaissance, avec ce chapeau de paille, de l'emplacement de notre base secrète. Je suis sûre que tu nous a vendu et que tu es responsable de l'altercation qui s'en suivit.

Toujours est-il que je pris rapidement une décision lourde de conséquence. Je hurlais à mes matelots de se préparer au combat, alors que j'allais prendre moi-même la barre. J'ordonnais à mes canonniers de se tenir prêt et à tous les autres hommes de prendre les armes. J'allais apprendre à ces militaires qu'on ne défiait pas impunément la plus belle créature de tous les océans.

Je dirigeais mon navire droit sur celui de la marine et j'eus le plaisir de voir le capitaine adverse blanchir devant mon audacieuse manœuvre. Je m'arrangeais pour que ma proue soit en direction de la proue adverse comme si j'escomptais éperonner de face l'embarcation ennemie.
Terrifiés, ses trouillards virèrent de bord et passèrent sur notre flanc tribord mais comme je l'avais espéré, ma proue frôla leur flan bâbord ce qui fût préjudiciable pour leurs artilleurs et mes canons donnèrent de la voix avant les leurs faisant des ravages sur le pont ennemi.
Je donnais la barre à mon maître d'équipage avant de me précipiter sur le pont. Tous mes hommes s'apprêtaient au combat, certains avaient déjà accroché des grappins au bastingage du navire de la Marine alors que d'autres grimpaient aux cordage afin de se lancer sur le pont ennemi.
Le capitaine de la marine nous hurla que moi, Lady Arbyda et mes hommes étions en état d'arrestation. Devant un tel étalage d'absurdité, j'éclatais de rire et je prononçais ces quelques mots :

"Dîtes moi, marins, quel est la plus belle créature des océans ?"

A cet instant précis, j'acceptais d'épargner tous ceux qui se rendraient compte de l'évidence. Mais ses maudits militaires étaient plus courageux que je ne le pensais et pour toute réponse, ils déchargèrent leurs armes sur le Miss Love Duck.
Mes hommes ripostèrent et bientôt, la bataille s'engagea. Certains de mes hommes se ruèrent sur le pont adverse alors que certains de nos ennemis faisaient de même.
Je décidais d'attendre la seconde vague pour aller à mon tour à l'abordage. Je vidais d'abord mon premier pistolet sur le premier militaire à s'approcher de mon navire.
Je saisis ensuite l'objet qui m'avait donné mon surnom du capitaine à la massue et je m'en servis comme d'une batte de base-ball. Avant qu'un marin ne touche le sol, je lui assénais de toute mes forces un coup à l'aide de mon arme imposante.
Je constatais avec plaisir que j'avais bien visé ; le marin lâcha la corde auquel il s'agrippait et partit en sens inverse. Son vol plané le dirigea droit vers l'un de ses collègues qui disparu lui aussi à l'horizon.

"Bon vol." Leur souhaitais-je aimablement.

Trois de mes ennemis suivirent le même chemin dans la même minute alors qu'enfin, je me décidais à partir à l'assaut du navire adverse. Je voyais bien que mes hommes sur le pont du bateau de la marine éprouvaient de grandes difficultés à s'imposer aussi je dus aller aider cette bande de bons à rien. Je m'emparais d'une corde que je venais de libérer d'un autre coup de massue et je sautais à nouveau dans la mêlée.
Le matériel de la Marine est vraiment de mauvaise qualité et j'eus beaucoup de chance de ne pas tomber à l'eau car alors que j'approchais à toute vitesse du bastingage adverse, la corde auquel je m'accrochais céda et je tombais comme une masse sur le pont ennemi.
Fort heureusement pour moi, un militaire eût la bonne idée de se trouver en dessous de mon point de chute, ce qui amortit grandement mon arrivée.
Cependant, je ne comprends toujours pas pourquoi cet homme devînt bleu. Je sais bien lui être tombé dessus mais je suis si svelte et légère qu'il aurait du s'en remettre rapidement ; peut-être que le poids de ma massue était trop pour lui, quelle mauviette…

Je peinais quelques secondes à me relever et un goujat se permit de m'attaquer sans considération pour ma personne. Je lui appris ma façon de penser, d'abord à l'aide d'une décharge de mon pistolet puis à l'aide de ma massue. Je le vis avec satisfaction disparaître à l'horizon.
Dès que je fus à nouveau sur mes deux pieds, je pus commencer à faire le ménage. Je me taillais un chemin vers la barre à l'aide de mon arme de bois et de moulinets ravageurs. Tous les militaires qui s'approchèrent de moi partirent sur orbite, je crois même me souvenir qu'un où deux de mes hommes... enfin, aucune importance, je m'approcha rapidement de mon objectif.
Mon intention était de détruire la barre et le gouvernail afin de retarder toute tentative de poursuite.
Je savais que malgré mes exploits, mes hommes ne tiendraient plus très longtemps et il fallait que je rompes le combat avant de prendre moi-même un mauvais coup. Seulement, le capitaine adverse devait avoir compris ma stratégie car il s'était lui aussi frayé un chemin vers le poste de commandement de son vaisseau.
Lorsque enfin, j'arrivais à son niveau, nous engageâmes un duel féroce. L'officier de la Marine maniait un solide sabre et il était agile et rapide. Un seul de mes coups aurait suffit à l'étendre pour le compte mais il esquivait toutes mes tentatives. Ces attaques étaient incroyablement précises et il me blessa à plusieurs reprises, ce mufle. Heureusement pour moi, aucune de mes blessures n'étaient dangereuses où même handicapante mais le combat continua alors que je n'arrivais pas à trouver de solutions. Je ravageais le pont adverse à l'aide de ma massue à chacun de mes assauts manqués mais je savais n'infliger que des dégâts superficiels au vaisseau, ce qui n'inquiéterait pas mon adversaire.
Une première idée germa dans mon esprit diabolique et je tentais alors un déplacement vers la barre. Je voulais donner le choix à mon adversaire, soit il encaissait mon attaque, soit l'instrument de contrôle de son navire finirait en miettes.
Je compris en voyant le visage de mon ennemi blêmir qu'il avait saisi mes intentions. Je lui fis un grand sourire et exécutait mon plan. Le malheureux redoubla d'efforts pour m'abattre et pour m'empêcher de prendre position à proximité de ma cible mais je me concentrais uniquement sur ma défense et je lui ne luis donnais aucune ouverture.
Lorsque un sourire éclaira brusquement son visage, il me parut clair qu'il venait de trouver une parade à mon mouvement. Dans la même seconde, il se fendit en visant mon merveilleux visage ; horrifié, je me protégeais à l'aide de ma massue, ce misérable était donc incapable de respecter la beauté ?
Toujours est-il que son sabre se planta dans le bois de mon arme. A la vitesse de l'éclair, ce misérable lâcha sa prise et se baissa pour me balayer les jambes.
Ma massue masquait mon champ de vision, aussi je vis pas le mouvement de mon ennemi et je ne pus me défendre contre lui.
Je chutais, mais gracieusement, il va s'en dire, en arrière mais je dus néanmoins délaisser ma massue et elle s'écroula au pied de l'officier de marine. Il récupéra son arme alors que je tendais la main pour récupérer la mienne. Alors qu'il élevait son sabre pour m'achever, un plan désespéré naquit dans mon cerveau. Je me laissais rouler sur le côté pour trouver l'angle qu'il me fallait et avec toute la force dont je disposais dans ma position, je lançais ma massue. Le militaire fit un bon de côté pour esquiver mais malgré tout, mon plan avait fonctionné.
En tournoyant, mon arme réduisit à l'état de cure-dent le mat du vaisseau sur lequel je me trouvais. Je souris largement alors que mon adversaire manifestait sa rage de s'être fait berner en hurlant un "NON" au ciel. Il se retourna vers moi et dans ses yeux je pus voir ma condamnation à mort. Mais, je n'étais pas resté inactive pendant qu'il observait les ravages de ma précédente attaque, j'avais sorti mon pistolet et lorsqu'il s'avança je lui logeais une première balle dans le corps.
Ce maudit capitaine avait une chance de tous les diables, au moment ou je pressais la détente, le sol céda sous moi et je me retrouvait dans la cale du navire de la Marine après être passé à travers un autre plancher. Quelle camelote ce vaisseau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Darion



Nombre de messages : 18
Date d'inscription : 03/01/2008

MessageSujet: Re: rp pour le fruit du demon   Dim 6 Jan - 17:17

Je me retrouvais donc deux étages plus bas et je vis à quelques mètres de mon point d'atterrissage seulement, un coffret qui n'attendait que d'être emporté. De la taille d'une grosse boîte à bijoux, il était néanmoins solidement attaché au sol par des lanières. A ce moment précis, je pensais que finalement, cet abordage allait servir mes intérêts. Pour être aussi bien dissimulé dans les tréfonds du vaisseau, ce coffret devait contenir quelque chose de vraiment précieux et la suite des évènements me donna raison.
Je n'eus pas le temps de regarder à l'intérieur, la capitaine du vaisseau bondit à ce moment dans la cale afin d'en finir une bonne fois pour toute, selon ces propres termes.
A cet instant, je m'aperçu que mon pistolet gisait à quelques centimètres seulement de l'endroit où je m'étais écrasé quelques instants auparavant mais à cinq bon mètres de ma position actuelle ; et pour mon plus grand malheur, entre l'objet de ma convoitise et moi se trouvait ce damné militaire.
Désarmée, je me résolus à m'enfuir. Sans tourner le dos à mon adversaire, je reculais pas après pas vers l'échelle qui me permettrait de remonter au pont supérieur.
L'officier de marine s'approchait en boitant, apparemment mon tir l'avait blessé à la jambe.

Au cours de ma retraite, je dus esquiver deux de ses assauts mais sa blessure le ralentissait tellement que je n'eus aucun mal à m'écarter des trajectoires qu'empruntèrent ses attaques.
Après deux minutes de ce petit jeu, nous nous retrouvâmes à l'air libre, là où le combat faisait toujours rage.
Je constatais que mes hommes reculaient et se faisaient petit à petit acculer par les militaires. Bientôt, tous seraient ressemblés sur la dunette et tout serait terminé.
Je jetais un bref regard sur le Miss Love Duck et je m'aperçu que la situation n'était pas des plus brillante non plus.

L'officier de marine exultait en voyant les résultats obtenus par ses hommes. Je me voyais déjà prisonnière lorsque je heurtais un lourd objet en bois. Je regardais à mes pieds pour y trouver ma massue. La chance venait de me sourire. Je saisis mon arme à une main tout en maintenant le coffret serré contre mon flanc et à l'aide de moulinets j'obligeais mon adversaire à reculer.

Je criais à mes hommes de rompre le combat et de retourner au navire. Il s'exécutèrent immédiatement, brave-gens, plus doué pour fuir comme des lapins que pour se battre. A mon tour, je saisis un grappin et je me lançais dans le vide.

Me souvenant de ma mauvaise aventure avec le matériel de la Marine, je pris bien garde cette fois à utiliser du matériel en provenance de mon vaisseau et j'arrivais sans anicroche à retourner sur mon bateau.
J'ordonnais à mes hommes de couper les cordes qui nous maintenaient bord à bord avec le navire ennemi et de prendre le large.
Lorsqu'un de mes subordonnés osa protester comme quoi certains des nôtres étaient encore sur le navire ennemi, je lui accordais le privilège de les rejoindre d'un puissant coup de massue. Aussitôt, certains membres de mon équipage s'activèrent à exécuter les consignes que je venais de donner alors que les autres continuaient le combat avec les militaires encore à notre bord.

Un mouvement, à l'orée de mon champ de vision, me fit tourner la tête. Le capitaine que je venais d'affronter venait de sauter de son vaisseau pour rejoindre mon Miss Love Duck. Avec un sourire mauvais, je me plaçais sur sa trajectoire. Evidemment, il remarqua mon mouvement et il compris le danger, seulement, il était déjà trop tard, il s'était déjà lancé. Je lui souhaitais la bienvenue sur mon navire à l'aide d'un coup de massue que le meilleur batteur du monde n'aurait pas renié. Comme il savait ce qui l'attendait, il tenta une manœuvre du désespoir et il lâcha sa corde avant d'arriver sur le pont ; il se protégea en se tassant sur lui-même du mieux qu'il put et en m'opposant son sabre à la verticale. Seulement, la puissance de ma frappe était telle que son arme vola en éclats et ma massue s'enfonça dans son estomac. Comme plusieurs de ces hommes auparavant, il disparu dans les cieux.
Démoralisé par ce coup du sort, les militaires qui restaient sur mon vaisseau ne tardèrent pas à rendre les armes.
Je ne suis pas uniquement la plus belle créature des océans, je suis aussi miséricordieuse et je me suis contentée de faire jeter à l'eau les rescapés.

Une fois que la bataille fût gagnée et le navire de la marine en train de couler, je m'occupais du coffret que j'avais ramené du vaisseau de mes ennemis. Je le confiais à l'un des bons à rien qui me servent et qui possède quelques talents en serrurerie et en crochetage ; il y a mis le temps, mais il a réussi à parvenir à ses fins. Cet imbécile a été très déçu de ne trouver qu'un fruit. J'imagine qu'il ne croyait pas à l'histoire de ces aliments qui conféraient des pouvoirs hors du commun mais pour être aussi protégé, je n'avais aucun doute, j'avais bel et bien devant mes yeux un fruit du démon, quand à savoir lequel, mystère.
Dire que je pourrais retirer cent millions de berry en le vendant...

Mon Miss Love Duck a été extrêmement abîmé par le combat récent. Je dois donc le faire réparer en urgence avant que son état ne se dégrade encore plus. Je me doute bien que mon coin d'escale habituel doit désormais être infestés par ces chacals de la Marine. Maudit Kobby, si un jour à nouveau, tu croises mon chemin, je n'aurais aucune pitié.

J'ai ordonné à ma vigie d'être vigilante et de me signaler dès qu'une terre serait en vue.



Mardi 9 juillet


Rien à signaler aujourd'hui, ni navire, ni terre. Le Miss Love Duck prend l'eau et la moitié de mon équipage passe son temps à écopper. Aucun de mes hommes n'a été fichu de faire un colmatage correct et mon navire déplore de nombreuses fuites.



Mercredi 10 juillet


Toujours aucune terre en vue. Malgré les relais, mon équipage est proche de l'épuisement. Quels mauviettes, bientôt, il va falloir que moi, la plus belle créature des océans, descende à la cale pour écopper si le sort ne tourne pas rapidement en notre faveur.


Jeudi 11 juillet


Enfin, une crique intéressante. L'apparition de cette accueillante plage m'a épargné l'indignité de me trimbaler avec des seaux dans la cale. J'ai entendu des soupirs de soulagement lorsque j'ai rangé ma longue-vue et ordonnée de rejoindre l'île.
Il a fallu deux heures à mes hommes pour échouer le Miss Love Duck. Mon vaisseau est en cale sèche et mon équipage s'active autour afin de faire des réparations correctes. Je reste inquiète, je sais que les travaux vont durer plusieurs jours, peut-être même quelques semaines et pendant ce temps, nous serons vulnérable. J'espère qu'aucun navire militaire ne fera croisière dans les parages, nous serions des proies faciles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Darion



Nombre de messages : 18
Date d'inscription : 03/01/2008

MessageSujet: Re: rp pour le fruit du demon   Dim 6 Jan - 17:18

Vendredi 12 juillet


La chance semble jouer contre nous ou alors je suis entourée d'une bande de parfaits incapables. L'un d'eux, en tentant de clouer une planche a gravement endommagé la coque, il s'en est fallu de peu pour qu'il n'abîme également la quille. Les réparations dureront plus longtemps que je le pensais et sans doute devrais-je dépécher plusieurs membres de mon équipage à la récolte de vivre et d'eau pure car je ne pense pas que nos réserves tiendront.


Mardi 16 juillet


Je sais désormais quel est le nom du fruit du démon que j'ai mangé et les pouvoirs qui m'ont été conféré. En recevant le journal, j'ai appris qu'un navire de la marine transportant le fruit glisse-glisse n'était jamais arrivé au port. Je suppose qu'il n'y avait pas cinquante navires militaires qui se sont perdus ces derniers jours dans la zone d'East Blue et qui en plus transportaint un objet aussi intéressant.



Vendredi 26 juillet


Voilà deux semaines maintenant que nous sommes échoués, on voit enfin le bout des réparations à apporter mais voilà quatre jours déjà que je n'ai pas pu manger à ma faim. Pour couper mon apétit, j'ai même dû me priver des cent millions de berry du fruit du démon que nous avons récolté sur le navire de la Marine ; mais bon, l'argent ne peut être plus important que ma ligne. Je ne dois pas devenir squelettique sous peine de perdre ma grande beauté.


Samedi 27 juillet


J'ai constaté plusieurs phénomènes étranges aujourd'hui. D'abord lorsque je me suis admirée dans le miroir, j'ai remarqué que tous mes grains de beauté avaient disparu. J'en conclu que le fruit glisse-glisse que j'ai ingéré hier a opéré des changements en moi.
Ce qui m'a le plus étonnée, c'est le changement de regard de tous les membres de mon équipage. J'ai eût l'impression que ces nigauds allaient se décrocher la machoire et que leurs yeux allaient dortir de leurs orbites. Ces hommes, quels idiots, je ne pensais pas que la disparition de mes grains de beauté puissent les surprendre à ce point.
Je ne comprends pas non plus pourquoi ils sont soudainement devenu aussi servile cherchant à devancer mes moindres désirs avant même que je ne les annonce.
J'ai été surprise de constater que tous mettaient plus d'entrain à leurs besognes. C'était trop mignon, il venait tous chercher leur petit sucre après avoir effectué leurs tâches quotidiennes.
Dernier élément étrange de cette journée riche en évènements, j'ai perdu mon appétit et je n'ai pas pu avaler l'intégralité de mon repas. J'espère que je ne suis pas malade...


Lundi 29 juillet


J'ai eû la confirmation de mon hypothèse sur le fruit que j'ai absorbé. Aujourd'hui, l'un des bons à rien qui me sert de matelot à eût la maladresse de me laisser tomber dessus une planche alors que j'observais la quille. Je me voyais déjà tuée ou pire défigurée par le choc à venir mais le morceau de bois a miraculeusement rebondi contre mon splendide corps. Le maladroit a appris à voler et moi j'ai obtenu la confirmation sur les pouvoirs qui m'ont été conféré par le fruit du démon.


Mardi 30 juillet


Le Miss Love Duck est enfin prêt à reprendre la mer. Quel soulagement. Nous l'avons remis à flot à cinq heure de l'après-midi aujourd'hui.


Jeudi 1 août


J'ai reçu le journal aujourd'hui. J'y ai découvert une information qui finalement ne m'a pas tellement surprise. La tête du gamin qui m'avait assomé est étalé sur un avis de recherche avec une prime de trente millions de berrys, la plus grosse prime d'East Blue. Monkey D Luffy dit l'affiche. Ce phénomène est apparement considéré comme le plus dangereux pirate de cette partie de l'océan. Finalement cette information m'a fait plaisir et je forme des projets intéressants pour ce jeune homme. Je compte bien en faire mon chien de manchon pour me venger de son coup de poing.


Samedi 3 août


Un événement insolite est arrivé aujourd'hui. J'ai recueilli un drôle de petit bonhomme avec un nez rouge amusant qui prétend être Baggy le Clown. J'ai trouvé ce drôle d'énergumène alors qu'un crabe géant avait jailli des flots et semblait poursuivre quelque chose ou quelqu'un. Je l'ai abattu d'une balle de mon pistolet et j'ai découvert le pirate au nez rouge qui en plus d'être reconnaissant avait les yeux qui lui sortaient de la tête ; je suis si belle.
C'est vrai que sa tête ressemble traits pour traits au portrait de l'avis de recherche de la marine mais je le pensais plus grand ; aucune importance.
Quand je lui ai demandé s'il avait croisé le chemin du capitaine au chapeau de paille, il a sauté au plafond en voyant la bobine de Luffy. Apparemment, il lui en veut beaucoup. D'après ce que j'ai compris, les deux hommes se sont affrontés et Baggy a été vaincu. Il m'intéresse de plus en plus ce chapeau de paille.
Baggy m'a appris que ce chenapan et son équipage avait mis la main sur sa carte de la route de tous les périls hors je sais que s'ils veulent se rendre dans cet endroit, ils devront forcément faire escale à Logue Town. Nous savons donc ou faire voile pour retrouver la piste de Luffy au cahepau de paille.
Le clown m'a demandé de l'aider à retrouver son équipage et son corps avant de nous mettre en chemin pour couper la route à notre ennemi commun.
Il nous a fourni le cap à suivre en arguant du fait qu'il pouvait savoir à tout instant dans quelle direction se trouvait le reste de son corps. Quand je lui ai demandé pourquoi il n'appelait pas à lui le reste de ses membres, il m'a expliqué qu'il était trop loin pour que son pouvoir fasse effet.


Dimanche 4 août


Nous avons accosté sur une île dont je ne connais pas le nom. Nous avons d'abord retrouvé les deux lieutenant de Baggy, Morge et Carnage qui étaient évanouis lors de notre arrivée. Ils nous ont avoué s'être battu pour déterminer qui des deux serait le futur capitaine à la place de mon invité. Ils nous ont aussi révélé ne pas savoir où se trouvait le reste de l'équipage en prétextant s'être fait assomé par traitrise par le lion de Morge le dresseur de fauve. Je dois avoué que j'ai ri sous cape devant l'infortune des lieutenants de mon invité et encore une fois surprise par leur réaction devant ma beauté. Les mâles ne savent donc pas se contrôler ?

Baggy nous a donné une direction à suivre grâce à sa sensibilité particulière et nous sommes rapidement arrivés devant un drôle de spectacle : des pirates et un lion était en train de cuire dans une marmite. Baggy a réussi à reprendre le contrôle de son corps et il a engagé contre les canibales qui voulaient boulotter ses hommes. Carnage, Morge et moi même lui avons donné un léger coup de main pour libérer ses hommes qui ont été ravis de voir leur ancien capitaine et plus ravis encore de me voir.


Désormais notre équipage au complet, nous prenons maintenant la direction de Logue Town, la ville ou tout commence et ou tout se termine...



[et voilà, en espérant que ça vous plaise, en tout cas, moi j'ai pris bien du plaisir à écrire cette fiction. n'hésitez pas à critiquer, ça me servira pour une autre tentative. Bisoux a toutes les filles ;=) ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ryoko



Nombre de messages : 519
Age : 34
Localisation : Avec Kazuya *__*
Date d'inscription : 01/01/2008

MessageSujet: Re: rp pour le fruit du demon   Dim 6 Jan - 18:21

J'aime bien ta fic elle est pas mal !!

Si tu ve une critique, euh... il me semble q'Alvida n'a plus d'équipage !

[Bisous à toi :)]

_________________


Vous aimez les Kat-tun venez signé ^^
http://fanlistkat-tun.skyrock.com/

Adepte de NAMI
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
final zokko



Nombre de messages : 165
Age : 23
Localisation : L'autre monde
Date d'inscription : 04/01/2008

MessageSujet: Re: rp pour le fruit du demon   Dim 6 Jan - 18:22

Je comfirme alvida n'as plus d'équipage!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.thedarkdbzretour.keuf.net
Darion



Nombre de messages : 18
Date d'inscription : 03/01/2008

MessageSujet: Re: rp pour le fruit du demon   Dim 6 Jan - 18:27

Sad bon bas je ne c'est que faire maintenent
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin



Nombre de messages : 977
Age : 25
Localisation : DANS LE NOUVEAU MONDE
Date d'inscription : 25/12/2007

MessageSujet: Re: rp pour le fruit du demon   Dim 6 Jan - 18:33

mer pas mal darion pas encore tout lu mais c'est bien je lirai ce soir vite fait bien fait lol
bravo ! et puis la longeur lol sa a du te prendre du temps xd Very Happy

_________________
PaRcE qUe Je Le VoS bIeNs ! ^^
AdEpTe de NaMi



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://team-gear-second.max2forum.com
Darion



Nombre de messages : 18
Date d'inscription : 03/01/2008

MessageSujet: Re: rp pour le fruit du demon   Dim 6 Jan - 18:36

2jour pour rester dans le contexte ( c normal pour un ancien administrateur)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: rp pour le fruit du demon   Aujourd'hui à 0:57

Revenir en haut Aller en bas
 
rp pour le fruit du demon
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Icones Tf3d "DEMON" Pour toutes Roms : (Ames sensibles s'abstenir)
» Votre fruit du démon !!!
» Astuces pour consommer 5 fruits et légumes / jour!! (Ninnenne)
» Comment Teach vole t-il les FDD
» Divers remix de Castlevania

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Team-Gear-Second :: Discution de la Team :: One piece en général-
Sauter vers: